la culpabilité du désencombrement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la culpabilité du désencombrement

Message par marjorie78 le Sam 23 Avr 2016 - 9:48

Bonjour,

Petit message de détresse du jour Shocked nous rentrons dans notre phase de réduction et les premières difficultés arrivent. J'ai beau être 100% en accord avec la théorie de Béa Johnson, nous avons une grande difficulté à faire le tri et passer cette étape. J'ai lu le livre de Mari Kondo la magie du rangement.... Mais c'est encore très compliqué. Je n'arrive pas à demander à mes enfants de faire du tri, et pour ma part à la question "es-tu attachée à cet objet ?" la réponse est toujours oui... affraid

Avez vous eu aussi ce blocage ? Si oui comment l'avez vous dépassé ? Question Question Question

Merci merci pour votre aide

_________________
albino  Marjorie  flower

mochimochi.eu
avatar
marjorie78
Débutant
Débutant

Age : 40
Féminin Messages : 15
Localisation : Tarn et Garonne
Date d'inscription : 13/04/2016

http://www.mochimochi.eu

Re: la culpabilité du désencombrement

Message par Jacqueline C le Sam 23 Avr 2016 - 12:37

Je suis une grande collectionneuse de choses inutiles et bordélique... Enfin de moins en moins.

Pour moi le déclic c'est un raz le bol du bazar, un besoin vital de désencombrer et de respirer alors maintenant quand je regarde un objet pour m'en séparer je ne vois plus celui qui me l'a offert, ce à quoi il pourrait me servir, le gachi de m'en être si peu servi, etc... je vois un objet qui encombre ma vie.

Mais cela fait bien 10 ans que j'essaie d'avancer dans le rangement et la tenue de la maison alors  les choses on eu le temps de faire leur chemin. Par contre ça ne fait que 1 ou 2 mois que je suis vraiment dans le désencombrement. Avant j’essayais juste de ranger et de me débarrasser du superflus, mais pas dans une optique de désencombrement. Je pense que la différence est là : aujourd'hui ce que je veux c'est désencombrer au maximum mon chez moi, pas juste bien ranger.

Voilà, c'est un peu fouillis comme réflexion, j'espère avoir aidé un peu quand même... Very Happy
avatar
Jacqueline C
Débutant
Débutant

Féminin Messages : 12
Localisation : Valence
Date d'inscription : 21/04/2016

http://jacqueline-c.fr

Re: la culpabilité du désencombrement

Message par framboiz le Sam 23 Avr 2016 - 14:38

@marjorie78 a écrit:Bonjour,

Petit message de détresse du jour Shocked  nous rentrons dans notre phase de réduction et les premières difficultés arrivent. J'ai beau être 100% en accord avec la théorie de Béa Johnson, nous avons une grande difficulté à faire le tri et passer cette étape. J'ai lu le livre de Mari Kondo la magie du rangement.... Mais c'est encore très compliqué. Je n'arrive pas à demander à mes enfants de faire du tri, et pour ma part à la question "es-tu attachée à cet objet ?" la réponse est toujours oui... affraid

Avez vous eu aussi ce blocage ? Si oui comment l'avez vous dépassé ?  Question  Question  Question

Merci merci pour votre aide

Il ne faut pas trop se mettre la pression et prendre son temps, tu n'es qu'au début du zéro déchet et même si tu as du mal avec le désencombrement, il  y a certainement d'autres points sur lesquels cela fonctionne bien.
Je ne vais pas pouvoir beaucoup t'aider car je suis un peu dans la même situation que toi, le désencombrement est difficile aussi , j'arrive quand même à désencombrer un peu mais pas autant que je le souhaiterai ( attachement aux objets, ca peut servir....).
Après avoir lu le livre de Béa Johnson, il faut que je travaille sur la partie "réduire", pour cela je compte me tourner vers le livre de Dominique Loreau ,"l'art de la simplicité" afin de pouvoir garder moins de choses (il n y a plus qu'à le lire !). "La magie du rangement" serait peut être un bon complément.
Pour l'instant, je me concentre plutôt sur refuser , réutiliser,recycler, composter qui me sont plus accessibles et me permettent d'avancer petit à petit vers la réduction des déchets.
Pour la partie réduire, je me laisse le temps .....en désencombrant petit à petit.(Ce n'est peut être pas comme ça qu'il faut fonctionner mais c'est la manière qui me convient actuellement)

Pour terminer, il ne faut pas te culpabiliser ni te décourager face aux problèmes rencontrés, ce qui compte c'est d'avancer,  même doucement (pense à toutes les choses positives mises en place depuis le début).
As-tu pensé à consulter le post sur le désencombrement -"de l'espace" ?
avatar
framboiz
Ancien
Ancien

Féminin Messages : 101
Localisation : saone et loire
Date d'inscription : 28/09/2014
Emploi/loisirs : enseignante

Re: la culpabilité du désencombrement

Message par Allegretto le Sam 23 Avr 2016 - 20:47

Je pense que c'est inévitable de culpabiliser... Mais si ta motivation est plus forte, tu y arriveras ! Pour ma part, certains objets ont été très faciles à donner (surtout les ustensiles de cuisine que j'ai vite vu par quoi remplacer) et d'autres... J'y suis encore ! Mais ma technique est simple : je mets les objets dont je pense devoir me séparer de côté et au bout d'un certain moment, quand je vois qu'ils ne m'ont pas manqué et encore moins servi, je n'ai plus de scrupule à les donner. Après pour les objets plus affectifs genre les photos, mes cours de fac... J'ai plus de mal

_________________
"Quand nous choisissons le confort en confondant bonheur et consumérisme, alors nous perdons la liberté" Pape François
avatar
Allegretto
Ancien
Ancien

Féminin Messages : 473
Localisation : Finistère
Date d'inscription : 30/04/2015

http://www.famille-catho-ecolo.fr

Re: la culpabilité du désencombrement

Message par fougere le Dim 24 Avr 2016 - 9:58

Après tu as le temps non ? Nous ça fait déja plusieurs années qu'on désencombre. (5 ans), bien avant de se pencher sur le zéro déchet en fait. On le fait toujours à deux, avec la technique éprouvée que j'utilisais à l'époque où je travaillais en bibliothèque et où on devait trier les livres avachis (deux avis divergents permettent d'être moins dans l'émotionnel). A deux, tu en a toujours un pour faire remarquer à l'autre "franchement, tu veux en faire quoi de ce truc ?"...et ça nous aide bien. Il faut juste être franc avec soi même.
Et puis on peux faire plusieurs tris. Une année, on a éliminé tant de trucs. Bon. Année 2 on reprend les mêmes et on recommence. Finalement, il y a d'autres objets qui font le saut. etc etc. Au final il ne reste plus grand chose !
Par contre, j'utilise des règles strictes. Tout vêtement non porté 6 mois doit faire le saut. Tout ustensile de cuisine non utilisé durant 1 an doit faire le saut. Tout ustensile en double doit disparaitre. Tout objet qui est juste là pour prendre la poussière sur une étagère et me faire perdre du temps à l’essuyer doit faire le saut, sauf s'il est d'une rare beauté (sculpture unique, raku, etc). Pour les objets sentimentaux, je n'ai conservé dans chaque catégorie qu'un seul objet qui m'évoque le plus la personne en question (j'ai perdu mes deux parents il y a très longtemps, je n'ai finalement conservé qu'1 bijou et une minuscule poterie en raku de ma mère, la guitare de mon père) ou le lieu auquel il est rattaché.
Nous avons avons fait plusieurs cartons : les "à vendre"; les "à donner", les "je ne sais pas encore si je garde ou je donne". Ce dernier carton, si 1 an plus tard je ne me souviens pas de ce qu'il contient, est donné sans être ouvert.

Concernant les enfants...mon 5 ans apprend en me voyant faire. Il lui arrive de lui-même lorsqu'un tiroir déborde de dessin d'aller vider son tiroir et me demander de l'aider. Il utilise lui aussi des critère sur la beauté et la joie de ce qu'il veut conserver.

fougere
Ancien
Ancien

Féminin Messages : 381
Localisation : Corrèze
Date d'inscription : 27/01/2015

http://les-sauvageons.legtux.org

Re: la culpabilité du désencombrement

Message par Cancreluche le Lun 25 Avr 2016 - 22:19

J'ai aussi clairement raté mon petit challenge perso concernant le désencombrement (je croyais que j'allais réussir à vider mon dressing hyper facilement rien qu'en retirant ce qui ne me va pas), mais j'ai trouvé une méthode qui me convient mieux pour le moment.
Tous les matins quand je choisis mes vêtements, j'essaie d'en enlever un ou 2 qui ne me plaisent pas / que je ne porte pas. C'est facile je trouve (pour l'instant, vu qu'il reste plein plein plein de choses), ça ne me prend pas de temps, et puis si un jour j'ai pas envie, je retire une paire de chaussettes trouées ou une vieille culotte moche Very Happy

Je me doute que ça va se compliquer, mais je me dis que j'ai beaucoup de pièces à faire, et donc si le dressing me frustre trop, je passerai à autre chose. De toute façon, on vit plutôt bien au milieu de ce foutoir, même si on sait bien qu'on se sentira encore mieux quand on aura plus d'air...
avatar
Cancreluche
Ancien
Ancien

Age : 35
Féminin Messages : 111
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 30/03/2016
Emploi/loisirs : Micro-entrepreneur

http://facebook.com/Des-mailles-en-douceur-928709227183478/

Re: la culpabilité du désencombrement

Message par marjorie78 le Mar 26 Avr 2016 - 9:26

Merci pour vos réponses : je suis vraiment contente d'etre sur ce forum et d'avoir des personnes qui me comprennent dans ma démarche cheers

J'aime beaucoup vos système de cartons et pour le coup je culpabilise beaucoup moins. Pour les vêtements étant donné que je les couds je n'ai pas un placard trop rempli et je donne sans souci quand je suis lassée. Pour la cuisine le tri s'est fait à 2 et assez facilement. Pour les enfants je pense qu'ils ne sont pas prêts mais avec le temps ils apprendront. C'est surtout pour les souvenirs que je bloque. Fougère merci de ton message sur les personnes qui nous manquent, clairement c'est là ou le bas blesse. j'ai un tas de souvenirs et je n'arrive pas à faire un choix... mais peut etre que cela viendra...

En tous les cas merci beaucoup pour vos réponses et tous vos conseils qui m'aident beaucoup dans mon cheminement. sunny sunny sunny

_________________
albino  Marjorie  flower

mochimochi.eu
avatar
marjorie78
Débutant
Débutant

Age : 40
Féminin Messages : 15
Localisation : Tarn et Garonne
Date d'inscription : 13/04/2016

http://www.mochimochi.eu

Re: la culpabilité du désencombrement

Message par fougere le Mer 27 Avr 2016 - 14:09

Tu sais, j'ai mis de longues années avant d'arriver à donner certaines choses de mes parents. (1998 et 2003 pour leur disparition, et ce n'est que depuis deux ans que j'arrive à ce tout petit peu qui me reste, l'essentiel.)

fougere
Ancien
Ancien

Féminin Messages : 381
Localisation : Corrèze
Date d'inscription : 27/01/2015

http://les-sauvageons.legtux.org

Re: la culpabilité du désencombrement

Message par rebecca954 le Mer 27 Avr 2016 - 17:23

Bonjour,

Je suis une grande bordélique et viens d'une famille où on garde tout "au cas où"... Donc, le début de la phase de réduction a été ardue!! Heureusement, dans cette "épreuve", mon mari m'a été d'une grande aide. En effet, il a toujours été en mode "réduction", avant même que nous entrions dans notre démarche de réduction de nos déchets. Aussi, cette attitude m'a grandement aidée.

Par ailleurs, nous avons couplé le début de cette étape avec la participation à une brocante, ce qui a bien aidé (envie d'alléger notre intérieur et envie de récupérer quelques piécettes). Wink

Il faut avancer petit à petit, et la facilité vient avec le temps. Au début, je me suis allégé de quelques DVD et livres. Puis quelques semaines plus tard, en rangeant mes affaires, j'ai finalement enlevé encore d'autres DVD et livres.

Maintenant, j'ai beaucoup plus de difficultés avec les affaires sentimentales qui me rappellent des personnes disparues (père et grand-mère pour ma part). On verra avec le temps...
avatar
rebecca954
Débutant
Débutant

Age : 34
Féminin Messages : 27
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 19/03/2016

Re: la culpabilité du désencombrement

Message par marjorie78 le Mar 7 Juin 2016 - 13:05

Bonjour et désolée du délais de réponse mais peu de temps en ce moment Smile
rebecca merci pour tes conseils par contre chez moi c'est plutot moi qui réduit et mon homme qui stock... Pour des petites choses qui me rappellent tant ceux qui me manque pour le moment c'est en stand by... Car vraiment je ne peux pas mais pour tout le reste cela diminue petit à petit. et je reste positive... Paris ne s'est pas fait en un jour...

Encore merci Wink

_________________
albino  Marjorie  flower

mochimochi.eu
avatar
marjorie78
Débutant
Débutant

Age : 40
Féminin Messages : 15
Localisation : Tarn et Garonne
Date d'inscription : 13/04/2016

http://www.mochimochi.eu

Re: la culpabilité du désencombrement

Message par MarieAnne11 le Lun 26 Juin 2017 - 20:19

@marjorie78 a écrit:
L'important est de se sentir bien chez soi. Ce qui peut aider, si tu es "open" à d'autres méthodes pour la maison c'est le Feng Shui. L'art d'être bien chez soi, question "d'énergies" qui circulent. Et faire le vide fait circuler l'énergie... Mais le vide fait peur Laughing
avatar
MarieAnne11
Débutant
Débutant

Age : 23
Féminin Messages : 16
Localisation : Aude (11)
Date d'inscription : 26/06/2017
Emploi/loisirs : Santé

Re: la culpabilité du désencombrement

Message par Venny le Jeu 31 Aoû 2017 - 5:23

Je vais suivre ce post de près, parce que le désencombrement est vraiment un problème pour moi.

J'arrive assez facilement à déterminer si un objet "me met en joie" (Marie Kondo), mais j'ai une certaine culpabilité à me débarrasser des objets que j'ai longtemps délaissés voir même oubliés et que je redécouvre... Cette fameuse intention de s'en servir car d'un coup on se rend compte de son utilité, et on regrette qu'il n'était pas accessible.

J'ai également du mal avec le fait de jeter, je sais qu'on peut revendre ou donner, mais l'encombrement chez moi est tel que ça demanderait trop de temps et d'énergie à organiser. Je ne me vois pas non plus participer à un vide-grenier, d'une part car je suis timide maladive, d'autre part car j'ai honte d'étaler mon bordel (vieux trauma).

Du coup j'ai l'impression d'aller à contre-sens en jetant en masse, et pourtant, j'en ai vraiment besoin pour me libérer de mon bordel envahissant.

Venny
Débutant
Débutant

Messages : 16
Date d'inscription : 31/08/2017

Re: la culpabilité du désencombrement

Message par Cl4ire le Jeu 5 Oct 2017 - 17:53

Oh la la... Vos messages me terrifie ! Je finis de lire mes livres sur le Zéro Déchet avant de m'y mettre. J'ai déjà trié beaucoup de choses avec La Magie du rangement mais j'étais pas passée par la cuisine, puisque je me disais "Rien de tout ça ne me mets ne joie de toute façon." Je commence à me dire que malgré ma motivation ça va être plus dur que prévu ahahah !

On vit dans une société trop matérialiste sûrement ! Parce qu'après tout, j'ai jamais osé dire à ma meilleure amie que les tasses qu'elle m'avait offert ne me plaisaient pas, d'ailleurs, je ne les utilise que quand elle est chez moi ahahah ! Alors qu'elle, je pense qu'elle s'en fout, au contraire elle rigolerait probablement Wink Comme le dit Marie Kondo il faut tenter de se rappeler que ce sont les gens qu'on aime, pas leur cadeaux !!
Bon courage à tous !

Cl4ire
Débutant
Débutant

Messages : 13
Date d'inscription : 05/10/2017

Re: la culpabilité du désencombrement

Message par Ama le Jeu 5 Oct 2017 - 20:50

Il n'y a pas de raison d'être terrifiée Claire !! Tout le monde avance à son rythme, et personne ne juge personne sur ce forum. La prise de conscience était l'étape la plus importante. Tu l'as faite: BRAVO !

J'ai remarqué que le plus difficile était le début (pour moi en tout cas). Jeter/donner les premiers objets, ça relevait de l'effort héroïque, j'en étais fière et je regardais le reste de mes possessions en était sûre-certaine-100% que je ne pourrai jamais, JAMAIS m'en débarrasser.

Au fil du temps, alors que ma maison et ma famille se sont agrandies, j'ai de moins en moins de choses. La petite goutte est devenue une rivière, et maintenant, un fleuve. Je ne dis pas que je suis minimaliste, mais simplement, je constate que mon plaisir à vivre avec moins de choses augmente de jour en jour.
Aujourd'hui, j'ai jeté une grande quantité de photos numériques qui avaient plus de 10 ans et qui montraient des gens que je ne reverrai plus jamais. J'ai gardé une vingtaine de photos de mes années étudiantes, avec des amis proches ou moi-même dessus, et c'est tout. Il y a deux ans, j'aurais dit: "mes photos, jamais !". Et pourtant, je suis sûre qu'elles ne vont pas me manquer.

Tu as raison, nous vivons dans une société matérialiste qui nous force à attacher des valeurs sentimentales ("offert par ma cousine !") ou sociales ("tout le monde en a un !") ou autres à des objets qui n'en ont aucune en eux-mêmes. Je suis sur le chemin du désencombrement, minimalisme, zéro déchet, écologie en général depuis plus de 7 ans, et pourtant, je sais que je n'en suis qu'au début. C'est un long chemin, mais n'hésite pas à venir ici partager tes victoires et tes échecs (provisoires, promis) !
avatar
Ama
Modérateur
Modérateur

Messages : 283
Date d'inscription : 30/08/2016

Re: la culpabilité du désencombrement

Message par Cl4ire le Ven 6 Oct 2017 - 18:20

Waw, le paragraphe qui m'a le plus marqué c'est celui sur les photos, parce qu'à l'heure actuelle, je tuerai la personne qui supprimerait mes photos ! même si, avec un peu de lucidité, garder une petite 10aine de photo par année lointaine c'est pas plus mal. Moins encombrant...

J'ai bien peur de ne jamais réussir à devenir minimaliste, j'aime trop les objets... Mais clairement, dans l'optique du zéro déchet, je vais faire un effort et réellement désencombrer ma cuisine et ma salle de bain. Dans la mesure où ce sont les deux pièces les plus productives de déchets, ce sera cool Smile La chambre et les souvenirs... Comme tu le dis, j'ai le temps ! on verra un peu plus tard ! :p
Tes enfants arrivent à suivre le rythme minimaliste?

J'ai regardé une interview sur Youtube de Béa Johnson, à un moment, il est montré la chambre de ses enfants (qui somme toutes doivent être très heureux, la phrase qui suit est sans jugement aucun), incroyablement vide ! Seulement deux lits, rien par terre, pas d'affiche, de poster, pas de couleur, etc ! Le minimalisme expliqué aux enfants me parait hyper compliqué !

Cl4ire
Débutant
Débutant

Messages : 13
Date d'inscription : 05/10/2017

Re: la culpabilité du désencombrement

Message par Ama le Ven 6 Oct 2017 - 22:35

Mes enfants n'ont jamais connu que ce mode de vie (ou presque), donc je n'ai pas de plainte. Beaucoup de mes amies sont dans la même logique et n'ont pas les chambres qui débordent de jouets, mais d'autres non, et c'est bien comme ça. Je ne suis absolument pas minimaliste de mon point de vue, mais on est toujours le minimaliste de quelqu'un d'autre ^^

Le truc avec les enfants, à mon avis bien sûr, c'est de gérer les "entrées" et de prévenir le bazar. Mieux vaut dire non dans le magasin que de le mettre à Emmaüs après. Egalement, je préviens quand je dois les emmener dans un magasin: nous allons acheter cet objet et aucun autre. Je cède parfois (souvent), mais pas tout le temps. Je ne peux pas résister à une librairie, mais je ne mettrai plus jamais les pieds à Toys r us et assimilés parce que je ne veux pas de leurs jouets chez moi.

J'ai commis une erreur monumentale: un jour, j'ai donné deux peluches avec lesquelles ils ne jouaient JAMAIS. J'en entends encore parler deux ans plus tard. Je me suis excusée, mais j'en culpabilise encore. Maintenant, nous donnons les jouets tous ensemble, et j'utilise la stratégie de limiter les arrivées dans la maison pour ne pas avoir à gérer les sorties...

Le minimalisme avec des enfants, c'est très compliqué (pour moi toujours !!). Je m'en sors en étant très stricte sur ce que j'accepte. Les chambres ont une atmosphère calme, des couleurs parce que j'adore ça, mais c'est pas non plus l'overdose. Peu de choses, mais de qualité; quelques décorations, principalement fabriquées par les enfants eux-mêmes.

Bref, c'est un vrai sujet, encore un pour lequel il n'y a pas de vérité générale...
avatar
Ama
Modérateur
Modérateur

Messages : 283
Date d'inscription : 30/08/2016

Re: la culpabilité du désencombrement

Message par Cecyle le Dim 8 Oct 2017 - 20:32

Bonjour!

Perso, je ne suis pas conservatrice d'objets, j'ai pas de mal à jeter (donner, vendre etc...) mais j'avais peur du résultat, d'avoir l'impression d'avoir une maison "vide" mdr!!!! J'en suis loin.
Ce qui m'a aidé à démarrer, c'est de faire un minsgame avec un groupe FB
Après j'étais lancée et toutes les pièces y sont passées. Et quand je les regarde sous l'oeil du désencombrement, eh ben je crois que je pourrais refaire un tour Very Happy

En plus, maintenant, je fais très attention à ce qui rentre en essayant: un qui rentre, un qui sort. Pour mes enfants, je leur demande de bien réfléchir à l'utilité de l'objet et généralement on repart sans.

Cécyle

Cecyle
Ancien
Ancien

Messages : 188
Date d'inscription : 30/05/2017

Re: la culpabilité du désencombrement

Message par JadElit le Mer 22 Nov 2017 - 14:24

Bonjour ! Je commence tout juste le ZD, et je me disais, bien naivement : oh tu n'as pas tant de choses que ça à trier, ça devrait aller ! Jusqu'à ce que...je déménage. Et là, j'ai vu tout les trucs totalement inutiles qui m'encombraient. Du coup j'ai fait un tri, mon dressing a été divisé par deux, idem pour les chaussures, direct à Emmaus. Pour le reste des affaires, type les innombrables ustensiles de cuisine, j'ai tout mis dans ma cave ou presque, et si ça ne sort pas de la cave dans l'année à suivre, ça sera donné/vendu. Et je pense qu'il va y avoir beaucoup de choses Smile

JadElit
Nouveau
Nouveau

Messages : 7
Date d'inscription : 22/11/2017

Re: la culpabilité du désencombrement

Message par Azaël le Jeu 23 Nov 2017 - 6:09

Pour ma part je savais que j'avais trop de choses mais la en déménageant je me demande ce que je vais pouvoir faire de la plupart de mes décos. Je sais que je serais jamais minimaliste mais j'essaie quand même de me débarrasser de choses qui me semble vraiment pas utile. Mais trop de souvenirs, de cadeaux auxquels je tiens... C'est dur ^^.

Envoyé depuis l'appli Topic'it
avatar
Azaël
Débutant
Débutant

Féminin Messages : 14
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 20/11/2017
Emploi/loisirs : Educatrice de jeunes enfants

Re: la culpabilité du désencombrement

Message par myosotis le Jeu 23 Nov 2017 - 6:53

je ne culpabilise pas de désencombrer 

il fut un temps ou j'avais pris la décision de le faire 
je l'ai fais jusqu'au bout dans chaque pièce du logis ainsi que dans le garage , jardin 
tout y est passer 
je n'ai garder que ce dont j'avais réellement besoin et qui me plaisait vraiment 
mon logis avait subit une vraie purge  
je me sens vraiment bien mieux chez moi 
je respire , le ménage est plus facile , je peux recevoir à l'improviste car tout est toujours en ordre et propre 

depuis , je ne laisse rien m'envahir 
régulièrement , je fais un tour partout et fais partir ce qui doit partir 

en donnant le plus souvent 
en déchetterie quand c'est trop abîmer 

comme je sais exactement ce qu'il me faut ainsi que ce qu'il faut pour LES MIENS , c'est une chose acheté = une autre qui doit partir 

j'aurai aimer être minimaliste , mais quand on a une Famille c'est pas trop possible sans frustrer LES MIENS

_________________
3 FILS adultes, Mamie de 2 PETITES FILLES 
avatar
myosotis
Ancien
Ancien

Age : 62
Féminin Messages : 317
Localisation : seine et marne
Date d'inscription : 11/06/2014
Emploi/loisirs : fonctionnaire/lecture/tricot/ordi

Re: la culpabilité du désencombrement

Message par Ama le Jeu 23 Nov 2017 - 17:47

JadElit: c'est amusant, j'ai eu la même expérience ! Une maison que je trouvais assez claire et spacieuse. Autosatisfaction, bonjour... hé ben, ça m'est revenu en pleine tête quand j'ai déménagé pour un an d'expatriation. Ici, je vis avec cent fois moins que chez moi (nous sommes partis avec 2 malles et 4 valises), et pourtant, nous sommes très heureux et le ménage est fait en un clin d'oeil. Personne ne se plaint.

Quand je vais rentrer chez moi pour Noël, je vais faire subir une nouvelle cure à ma maison française ! J'ai déjà commencé à noter toutes ces choses que je pensais indispensables avant et dont je me passe très bien ici ! Bye bye tête de lit, petite commode retapée presque vide, etc.

Et le pire, c'est que j'ai déjà des choses à désencombrer ici !! Des cuillères achetées pour 2$ dans un vide-grenier, un drap pour la crèche qui est maintenant inutile, un carton de livres qu'on m'a donné et qui contient quelques mauvais livres, etc. Comment est-ce possible en sept mois ??!!
avatar
Ama
Modérateur
Modérateur

Messages : 283
Date d'inscription : 30/08/2016

Re: la culpabilité du désencombrement

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut